Maisons de retraite : Préserver le Bien-Être des résidents dans leur intimité - AHF
16702
post-template-default,single,single-post,postid-16702,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-15.0,qode-theme-bridge,qode_advanced_footer_responsive_1000,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Maisons de retraite : Préserver le Bien-Être des résidents dans leur intimité

Maisons de retraite : Préserver le Bien-Être des résidents dans leur intimité

L’entrée en maison de retraite ou établissements spécialisés concerne chaque année en France 15 millions de personnes (enquête réalisée par le Crédoc à l’occasion de la Journée Internationale des personnes âgées en 2018), que ce soit pour elles directement ou pour un proche. Autant de personnes qui parfois redoutent cet instant et doivent être rassurées en conservant les habitudes du quotidien : activités, repas, relations sociales… mais aussi vie privée. Zoom sur l’importance des points de repère dans l’intimité, et plus précisément sur la chambre et le lit, lieu bien souvent privilégié par nos aînés pour se ressourcer.

La sphère privée, un environnement à préserver

Lorsque nous pensons aux résidences pour personnes âgées, nous avons tendance à imaginer en premier lieu les pensionnaires en communauté. Une attention particulière est alors portée à ce qui les entoure, pour rendre agréable leur cadre de vie journalier : entretien des espaces verts, accessibilité des chambres et salles collectives, qualité des repas… La liste est longue et nous ne pouvons que souligner les avancées réalisées au cours de ces dernières années.

Ce à quoi nous pensons parfois moins, c’est à l’importance de l’endroit dans lequel les résidents passent finalement la majorité de leur temps : la chambre. Cet espace privé est essentiel à leur bien-être et doit être à leur image, pour les aider à se sentir « comme à la maison » et ainsi contribuer à leur bonne humeur, leur moral, et par voie de conséquence à leur santé.

La chambre, un territoire d’expression pour le résident

Pour comprendre et visualiser l’importance de la chambre pour le bien-être du résident, concentrons-nous sur le temps que ce dernier passe à cet endroit : il se repose à plusieurs reprises dans la journée, reçoit des proches, dort, lit, regarde la télé… cela représente au minimum 12h par jour, voir 20 à 22h pour certains pensionnaires ! Face à ce constat, il devient primordial que la chambre joue plusieurs rôles pour notre résident : permettre les soins quand cela est nécessaire, préserver son autonomie, et aussi respecter son identité.

La chambre devient ainsi le miroir de sa personnalité, et il devient important que cet espace soit confortable, spacieux, lumineux et bien équipé. Ceci inclut par exemple des meubles au design chaleureux, une décoration personnalisée, ou encore des éléments originaux et ludiques dans la structure même de la chambre, pour rompre la monotonie et permettre au résident de se sentir « chez lui ».

Le lit, un cocon protecteur

Une fois que l’environnement de la chambre est imaginé, il ne faut pas oublier le lit. Ce dernier représente un refuge pour le pensionnaire : garant de son bien-être, il impacte directement la qualité de son sommeil, sa faculté à pouvoir se ressourcer et se détendre, et peut même participer au soulagement de douleurs liées à certaines pathologies.

Plusieurs critères entrent alors en compte pour être en mesure de proposer un lit de qualité, confortable et sécurisant pour les résidents :

  • La conception du lit : avoir un lit suffisamment grand, avec des matériaux de qualité, qui garantit la sécurité du résident (hauteur basse, barrières, positions et manipulation du lit…)
  • L’esthétique du lit : opter pour des couleurs harmonieuses, un design chaleureux…
  • L’ergonomie : proposer un matelas confortable, des lumières adaptées à la vie et au déplacement du résident depuis le lit, des options Confort pour faciliter son utilisation quotidienne…
  • L’accessibilité : pouvoir prodiguer les soins nécessaires de façon adaptée et préserver l’autonomie du patient
  • L’hygiène : pouvoir désinfecter facilement le lit et maintenir d’excellentes conditions à tout moment

En bref, prendre en considération tous ces différents aspects c’est réunir les conditions favorables à l’épanouissement du (futur) pensionnaire, et participer de façon plus durable à son bien-être en maison de retraite.

Avec l’augmentation de l’espérance de vie et de la part de retraités dans la population française, ces enjeux vont être de plus en plus présents. C’est pourquoi les recherches et innovations autour de la chambre, et plus précisément autour du lit de nos aînés, sont attendues et plébiscitées.

Imaginons ensemble les établissements de demain !

No Comments

Post A Comment