Et si on parlait Musique ? - AHF
16893
post-template-default,single,single-post,postid-16893,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-15.0,qode-theme-bridge,qode_advanced_footer_responsive_1000,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Et si on parlait Musique ?

Et si on parlait Musique ?

Dans la médecine moderne, de nouvelles thérapies émergent pour contribuer au bien-être des patients et à l’amélioration de leur état. C’est notamment le cas de la musicothérapie, ou l’utilisation de musique et de sons à des fins thérapeutiques. Cette pratique, déjà très ancienne, est de plus en plus plébiscitée et reconnue par les professionnels de santé.

La musique et ses vertus

D’après un sondage OpinionWay réalisé pour Sofinco, la musique compte parmi les activités de loisirs préférées des français. Qu’elle soit jouée, interprétée, ou tout simplement écoutée, elle prend une place considérable au quotidien et rythme les journées. Ce besoin s’est d’autant plus renforcé avec la crise sanitaire et les confinements successifs, où l’envie d’évasion s’est en partie traduite par la (re)découverte de la musique depuis la maison.

Il a été en effet prouvé que le cerveau libère de la dopamine lorsque nous écoutons de la musique [étude publiée dans la revue PNAS – 2019]. Ceci influe directement sur nos capacités psychiques (expression des émotions, estime de soi, confiance en soi…) tout en réduisant l’anxiété et en améliorant l’attention et la mémoire. Lorsque l’on recontextualise ces bienfaits avec le milieu de la santé, la corrélation semble aussi naturelle. Les seniors résidant en ehpad ont parfois des baisses de dynamisme et de moral, liées au manque de communication, à l’absence des proches, ou encore à la prise de médicaments. L’utilisation de la musique peut aider à combattre ces sources de stress et contribuer à booster les journées de nos ainés, tout en favorisant leurs capacités cognitives, psychomotrices et socio-affectives.

La musicothérapie réceptive et active

Les professionnels de santé pratiquent la musicothérapie de différentes façons : on parle de musicothérapie réceptive et de musicothérapie active.

Dans le cas de la première, le patient écoute la musique proposée par le thérapeute. Cette technique favorise les émotions et encourage le patient à verbaliser, à s’exprimer et à raviver des souvenirs. Ce peut aussi être un moment de détente, pour calmer l’anxiété.

La musicothérapie active s’appuie elle sur la communication à base de sons. Le patient prend part à l’environnement sonore par l’utilisation d’un instrument ou via des percussions corporelles. Ces exercices contribuent à améliorer la coordination, la psychomotricité, tout en favorisant la socialisation et le regain de confiance en soi.

Utiliser la solution AHF sur le lit du bien-être

Au vu de tous ces éléments, il nous semblait indispensable de faciliter l’utilisation de la musicothérapie dans nos chambres médicalisées.

Afin de toujours pouvoir optimiser le bien-être de nos ainés, nous proposons sur notre lit long séjour le kit sonore New’EE® directement intégré dans le panneau en tête de lit. Cette technologie développée par Life Design Sonore diffuse le son au plus près du résident pour une immersion totale, tout en réduisant les nuisances sonores associées. Ainsi, que ce soit pour regarder la télé, écouter de la musique, ou prendre part à une musicothérapie, les conditions d’écoute sont optimales.

No Comments

Post A Comment